Le Casino

Le Cha cha chá en rueda

La manière de danser le Cha cha chá évolue à la fin des années 1950. Dans cette nouvelle variante, les couples dansent en rueda (qui signifie « roue »). Ils effectuent simultanément les mêmes déplacements et figures qui sont dictés par l’un des danseurs. La rueda intègre des éléments caractéristiques de la Contradanza comme les déplacements sous forme de figures de groupe ou l’existence d’un bastonero qui dirige la danse en annonçant les figures à effectuer. Selon Bárbara Balbuena Gutiérrez, cette modalité de danse aurait existé dans le Danzón dans de nombreuses associations cubaines.

La Rueda constitue un apport révolutionnaire pour les danses cubaines de salon. Les premières figures sont issues du Cha cha chá comme vuelta al hombro, vuelta de la muchacha alreadedor del varón ou paseo. Cette forme de danse permet un changement régulier de partenaire car les couples se font et se défont durant toute la danse.

La Rueda de Casino

Rueda de Casino

Autour des années 1956, la danse en cercle commence à s’appliquer sur des genres musicaux différents en vogue à l’époque. La Rueda de Casino voit le jour avec l’utilisation d’un pas de base proche de celui du Son urbain. Cette évolution eut lieu dans le Club Casino Deportivo de Miramar, club réservé à la population blanche, círculo social obrero qui porte aujourd’hui le nom de Cristiano Naranjo. Ils sont rapidement imités par les danseurs du Club Nautico de la Playa et par d’autres clubs de la capitale.

Le nom « Casino » viendrait de la simplification de « vamos a hacer la Rueda como en el Casino » (« allons danser la Rueda comme au Casino« ) ou « vamos a hacer la Rueda del Casino » (« allons danseur la Rueda du Casino« ) en Casino pour identifier cette nouvelle danse. D’autres indiquent que selon certains casineros, le nom viendrait de l’orchestre Conjunto Casino, l’un des plus populaires en ces temps.

À cette époque, le Rock ‘n’ Roll fait fureur aux États-Unis. Il va naturellement influencer le Casino. On retrouve des similitudes entre ces 2 danses dans le pas pa’ti, pa’mi ou dans les tours avec les bras liés.

En 1959, lors du carnaval de la Havane la comparsa nommée Guaracheros de Regla va développer de nouvelles figures du Casino sous l’impulsion d’un de ses chorégraphes principaux, Jorge Alfaro.

De la Rueda de Casino au Casino

Dans un premier temps, la Rueda de Casino était pratiquée dans un contexte familial ou entre amis. Elle animait les fêtes populaires comme les anniversaires, Noël ou les fêtes de fin d’année.

Toujours selon Bárbara Balbuena Gutiérrez, la fête « de los 15 años » fut un élément déclencheur du développement et du succès de cette danse. Cette fête très populaire dans les années 1950 marquait la 15ème année d’un adolescent. Elle permettait aussi d’exhiber le statut social d’une famille en dépensant beaucoup d’argent pour des habits coûteux ou pour la location de salles somptueuses.

Cette fête incluait un moment de danse pendant lequel 15 couples interprétaient Valse, Danzón et plus tard Cha cha chá. Les parents payaient parfois des chorégraphes pour rendre la prestation plus spectaculaire en mettant en place des formes géométrique en formación de calle ou doble hileras (en double files, héritée de la Contradanza) en duo, en trio, en quatuor, en cercle… Ensuite venait le moment de la danse libre avec tous les invités. Quand la Rueda de Casino arrive, elle est naturellement intégrée à ces fêtes. Progressivement, les éléments de la Rueda de Casino sont repris dans une danse de couple qui se danse de manière indépendante.

Le Casino naît dans cette ambiance d’intégration des genres dansants en vogue durant la seconde moitié des années 1950. À la différence des autres styles de danse, il n’est pas lié à une musique particulière. Il suffit que la musique dansante permette l’exécution du pas de base. Une autre particularité de cette danse réside dans le fait que les figures naissent de manière spontanée et peuvent résulter, dans le cadre de la Rueda de Casino, d’une création collective ou chaque danseur peut imaginer un nouveau pas.

L’âge d’or du Casino à Cuba

Le Casino bénéficie de l’émergence de la télévision. Des émissions (concours de musique et de danse) permettent de répandre les éléments chorégraphiques de cette danse à l’ensemble de la population cubaine.

Dans les années 1960, les clubs sont nationalisés et deviennent accessible à tout public. En 1961, les círculos sociales obreros voient le jour. Ils vont devenir les principal centre de divertissement de la jeunesse cubaine. Ils abritent les « bailables de matiné » ou « tés bailables, des rassemblements dansants qui ont lieu les samedis et dimanches entre 14h et 20h. Ce rendez-vous incontournable de la jeunesse donne naissance à une nouvelle génération de casineros.

Parmi les círculos sociales obreros les plus réputés, on peut lister : El Patricio Lumumba (ancien Habana Yacht Club), José Antonio Echavarría (ex Vedado Tenis), Félix Elmuza (ancien Club Náutico Nacional), Pando Ferrer (ex Casino Español), Braulio Coroneaux (ancien La Concha), Oto parellada (ex Hijas de Galicia), José Luis Tasende (ancien El Cubanaleco), Marcelo Salado (ex Club Ferretero Nacional), Cristino naranjo (ancien Casino Deportivo), El cano, La Puntilla… Le Salón Mambí du cabaret Tropicana, le Salón Rosado de La Tropical, Los Jardines de la Polar… accueillent également des bailables.

Le Casino connaît une forte popularité au début des années 1960. Quartiers, écoles, círculos sociales obreros possèdent une Rueda de Casino, stimulant la créativité des groupes et l’habileté des danseurs. Elles portent souvent le nom ou le surnom de celui qui la dirige. La Rueda del Patricio dirigée par Rosendo Eugenio González Doncel, Juan ‘Juanito el Abuelo’ Gómez Barranco ou Franck ‘el Viejo’ est l’une des plus connue. Composée de très bons danseurs, elle pouvait atteindre jusqu’à 100 couples. Très sélective, on disait que « el que pierde sale » que l’on peut traduire par « celui qui se trompe doit sortir ». Postérieure, la Rueda del Oso menée par Joachín ‘El Oso’ Roche Rodríguez comptait 32 couples.

L’ensemble des danseuses et danseurs historiques, qui ont participé aux premières Rueda de Casino, se font aujourd’hui appeler « Los Fundadores » (« les fondateurs »).

Bien que divers musiciens comme Elio Revé Matos ou Juan Clímaco Formell Fortuna commencent à revitaliser la musique cubaine, la popularité du Casino diminue à la fin des années 1960. Ceci est d’une part lié au fait que les propositions culturelles évoluent sur l’île. La musique et les danses étrangères séduisent la jeunesse insulaire et de nouveaux rythmes voient le jour à Cuba. D’autre part, les danseurs trouvent moins de lieux de danse car l’introduction de l’alcool dans les círculos sociales obreros entraîne disputes et mauvais comportements. Bien que le Casino soit concurrencé, il bénéficie de nouveaux pas créés à partir de ces nouvelles influences. Ceci mène à la complexification des figures de danse.

Le Casino va retrouver un regain de popularité dans les années 1970 grâce aux travaux du Consejo Nacional de Cultura qui organise des festivals pour maintenir diverses danses mais surtout grâce au programme télévisuel Para bailar. Imaginé par Cáceres ‘Cachito’ Manso, il permet de mettre en lumière les danses cubaines dans un concours de danse animé par les meilleurs orchestres. Rosendo González fait partie du jury. L’émission débutée en 1979 rencontrera un grand succès jusqu’en 1985.

À la fin des années 1980, la jeunesse cubaine préfère danser individuellement la Timba jouée par des groupes comme Isaac Delgado, Dan Den, La Charanga Habanera, Manolín, el médico de la Salsa ou Paulito FG y su Elite. Le despelote leur permet de s’exprimer et de s’amuser. Le Reggaetón qui apparaît dans les années 1990 accentue la danse effectuée seul. Le Casino est relégué au second plan au profit du Reggaetón dansé par la jeunesse.

Le Casino reste pratiqué à Cuba pour les touristes qui eux, découvrant les musiques et danses cubaines, souhaitent l’apprendre et le danser. Cette demande offre une opportunité économique dont Cuba se saisit en créant des Casas de la Música et des cours de danses plus ou moins légaux.

Le Casino à l’étranger

Rueda de Casino (Guinness Record 2014)
Rueda de Casino (Guinness Record 2014)

Le Casino s’est d’abord diffusé aux États-Unis grâce aux Cubains qui ont émigré en particulier à Miami à partir de la fin des années 1980. Profitant du boom de la Timba mais aussi de la popularité internationale de la Salsa cubana, il s’est ensuite répandu dans le monde entier. La danse est aujourd’hui majoritairement appelée Salsa cubana bien que les Cubains préfèrent le terme historique mais surtout plus national de « Casino« .

Des festivals de Salsa sont organisés dans de nombreux pays comme aux États-Unis, au Mexique, en Espagne, en Italie, en France, en Hollande, au Japon… Mêlant cours de danse, compétitions et soirées dansantes avec ou sans orchestre, ils permettent d’étendre l’influence du Casino.

La Rueda de Casino fait également l’objet de records dans le Livre Guinness des Records. Pour cela, une Rueda de Casino de plusieurs centaines de couples a été organisée en Colombie. Le record fut ensuite battu en 2007 à Cuba avec 1.027 couples puis en Grèce en 2014 avec 1.102 couples.

Quelques éléments sur la danse

Dès sa création, le Casino se danse a tiempo (« sur le temps ») bien qu’il fut créé à la Havane où le Son se danse lui a contratiempo (« à contre-temps »). Initialement, la danse était presque exclusivement pratiquée en couple quand aujourd’hui, les moments où les partenaires dansent sans se tenir sont plus fréquents, notamment pour avoir la liberté d’interpréter la musique (souvent au détriment du partage entre danseuse et danseur).

Afin de pouvoir danser la Rueda de Casino ensemble, il est rapidement apparu dès la fin des années 1950 la nécessité de nommer chaque figure, chaque combinaison de tous, chaque déplacement… Pour faciliter cette communication, le danseur qui guide la danse, aujourd’hui fréquemment appelé « cantante » (« chanteur »), director (« directeur »), líder (« lider ») ou « madre » (« mère »), peut effectuer des signes de la main qui permettent d’annoncer la figure à venir.

Les mouvements des chanteurs des groupes les plus connus sont parfois repris comme figure des Rueda de Casino comme Pa’l piso de Paulito FG ou Arriba de la bola de Manolín. Ceci n’est toutefois pas nouveau, Benny Moré s’amusait à improviser des noms de passes quand il jouait devant des Rueda de Casino au Casino Deportivo.

Bien que de nombreux pas de base soient bien connus de tous, il faut tout de même savoir qu’il existe de très nombreuses appellations plus locales (qui dépendent de la région, de la ville, du groupe de danseurs ou même de celui qui enseigne la danse) pour des figures moins traditionnelles. Pour exemple, le pas de base (en espagnol paso básico) peut être appelé pas de casino ou juste casino, pa’ti pa’mi, abre y cierra, guapeando, guapea ou plus rarement et de manière erronée dile que si.

Quand dans les années 1950, il existait une quarantaine de figures, il est aujourd’hui impossible de les dénombrer. Voici une liste des figures les plus connues qui peuvent se réaliser en couple ou en Rueda de Casino :

Figures couple ou Rueda de Casino

Vuelta a la derecha/izquierda
Vuelta de la muchacha
Vuelta de la muchacha alrededor del varón
Vuelta al hombro
Vamos a florear, Vamos a guarachear, Vamos a dibujar ou Juega
Dile que no
Variantes autour de Cortico :
- Cortico doble
Variantes autour de Enchunfle, Enchufle ou Enchufla :
- Enchufla doble
- Enchufla con alarde
- Enchufla a lo moderno ou - Enchufla moderno
- Enchufla y quédate ou Croqueta
Evelyn
Variantes autour de Paséala :
- Paséala doble
Variantes autour de Sácala ou Exhíbela :
- Sácala doble ou Exhíbela doble
- Sácala mentira
Sandokan
Variantes autour de Vacílala ou Vacila :
- Vacílala con engaño
- Vacilense
Variantes autour de Setenta :
- Setenta y uno
- Setenta y dos
- Setenta y tres
- Setenta y cinco
- Setenta y ocho
- Setenta complicado ou Setenta complicada
- Setenta y complícate
- Setenta nuevo
- Setenta a lo moderno
- Setenta corona
Variantes autour de Ponle el sombrero, Sombrero ou El Cagua :
- Sombrero con Mambo
- Sombrero complicado
- Sombrero doble
- Sombrero doble complicado
- Sombrero de guano
- Sombrero con plancha
- Sombrero de Regnier
Variantes autour de Coca-Cola :
- Coca-Cola por atrás
- Pepsi-Cola
Variantes autour de Abanico :
- Abanico con gancho
- Abanico complicado
Variantes autour de Copelia :
- Copelia por debajo
Variantes autour de Balsero :
- Balsero por debajo
Variantes autour de Kentucky :
- Kentucky complicado
Variantes autour de Dedo :
- Dedo por debajo
- Dedo complicado
- Dedo con derrumbe
- Dedo con desprecio
- Dedo guarapo y bota
- Dedo guarapo y bota por detrás
- Dedo saboreado
- Dedo loco
- Montaña ou Montaña rusa
Variantes autour de Siete :
- Siete moderno
- Siete loco
Candado ou Canda'o
Abrázala
Métele el dedo ou Torniquete
Variantes autour de Ochenta :
- Ochenta y cuatro
- Ochenta y cuatro complicado
- Ochenta y ocho
Variantes autour de Bayamo ou A Bayamo :
- A Bayamo por abajo
- Bayamo en coche
- Bayamo complicado
El uno
El dos
El doce
Variantes autour de Avioneta :
- Avioneta con gancho
Treinta y tres
Cuarenta y cinco
Beso
Consorte
El helicóptero
El zorro
Pártele el brazo, Tocale la T ou Sorpresa
Regístrala ou Cacheo
Egoísta
Juana la Cubana
Bucanero
La cuñada
La Jenny
La Julie
Enroscados
Atrevido
Enrédate
Cruce
Thalia
Machucho
Enrédala
Divorcio
El Sala'o
Ponle sabor
Bacardí Limón
Métete
Remolino
Bajo Oscar D'Leon
Arcoíris
Trompo
Tocinillo
Gaviota
El mago
La Tuya
Cuba libre
Tornillo
Terremoto
Cun Cun
Super Mario
Serpiente
Scorpio
Anillo
Carnaval
Tornado
Coquito el Melao
Voltagiosa
Turun tun tun

D’autres sont réservées à la Rueda de Casino :

Figures de Rueda de Casino

Sacar agua del pozo
El flaco
El gordo
Vamos arriba/abajo
Síguela
A pasear ou Vamos a casarnos
Viene la suegra
Entrega, Un tarro ou Pégale un tarro
Un tarro hasta la tuya
A las dos o tres muchachas se coge una
Entra y sale, Adentro y afuera ou Vamos adento/Vamos afuera
Una bulla
Foto
Siéntala
Mosquito ou Un fly
Una línea
Ni pa'ti, ni pa'mi
Famille autour du Enchufla (souvent humoristique) :
- Enchufla pa'arriba
- Enchufla y cásate ou Cásate
- Enchufla al medio ou Enchufla al centro
- Enchufla al cielo
- Enchufla al cielo con bulla
- Enchufla Drácula
- Enchufla Frankenstein
- Enchufla Compay Segundo
- Enchufla Mickael Jackson
- Enchufla Stevie Wonder
- Enchufla Rabbi Jacod
- Enchufla Matrix
- Enchufla con el enano
- Enchufla bambino ou Bambino
- Enchufla canguro
- Enchufla momia ou La momia
- Enchufla piscina
- Enchufla pingui
- Enchufla volo
- Enchufla tequila
- Enchufla al piso
- Enchufla policía ou Policía
- La ambulancia
- Enchufla y recoge el kilo
- Enchufla Manolín ou Enchufla como Manolín
- Biquini, Bikini, Enchufla con bikini ou Biquinea
- Enchufla y escóndete ou Escóndete
Patín
Famille autour de Pelota :
- Pelota
- Pelota dos
- Pelota tres
- Pelota cinco
- Pelota loca
- Festival de pelota
Príncipe bueno ou Quiérela
Príncipe malo ou Castígala
Famille autour de Al medio :
- Al medio, Al centro
- Al medio con dos
- La rosa ou La flor
- La rosa y súbela
- Derecha/Izquierda
Famille autour de Adiós :
- Adiós, Adiós a la prima ou Prima
- Adiós con la hermana ou La prima con la hermana
- Adiós con la hermana y toda la familia ou Prima con la hermana y toda la familia
- Adiós con la flor
- Adiós al centro ou Adiós al medio
Famille autour de Dame :
- Dame, Dame una, Dame otra, Bota, Bótala
- Dale
- Dame dos
- Dame tres
- Dame pa'arriba
- Dame dos pa'arriba
- Dame dos pa'arriba y una pa'abajo
- Dame con una
- Dame con dos
- Dame con tres
- Dame dos con una
- Dame dos con dos ou Dos con dos
- Dame dos con tres
- Dame tres con tres ou Tres con tres
- Dame por la mano
- Dame directo ou Directo
- Dame con chocolate
- Dame con Coca-Cola
- Dame la última de Cuba
- Dame la última de Cuba por arriba
Famille autour de Panqué :
- Panqué ou Pancake
- Panqué con Coca-Cola ou Pancake con Coca-Cola
- Panqué y elévala
- Festival del panqué
Famille autour de Yogurt :
- Yogurt
- Yogurt con ella y con la vecina
- Yogurt con tapa
- Yogurt de sabor
- Yogurt de perro
- Yogurt con azúcar
Llévala a la peluquería ou Peluquería
Tocale la cabeza ou La cabeza
Tocale la rodilla ou La rodilla
Sacude la mata
Sacude la mata y recoge los frutos ou Recoge los frutos
La media
Doble play
Doble play con vuelta
Triple play
Agua, Pa'l piso ou Pa'l piso como Paulito
El tren, El trencito ou La carretilla
Se viró en tren ou Se viró la carretilla
El Bohío
Cero
Ocho
Daiquirí
Serrucho
Jardín
Estrella
TGV
Tumba Francesa
Cadena
Cadeneta
Setenta con las manos
Puente
Babosa
Al revés

Le Casino :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *