La Guanajá

La Guanajá est une danse qui se pratiquait dans les fêtes rurales. Originaire de la municipalité d’Imías, elle date de la seconde moitié du 19ème siècle. La Guanajá a été réhabilitée après la création de la Casa de Cultura del Municipio Imías dans les années 1980. Aujourd’hui, cette danse est pratiquée par des enfants ou des adolescents dans les écoles de la province de Guantánamo, notamment à Cajobabo, Veguita del Sur et Yumurí del Sur. Elle possède un caractère ludique.

Cette danse est une variante du Son Montuno. Les couples forment un cercle, en se tenant ou pas par la main, autour d’un danseur soliste. Sur ordre d’un guide ou à la fin du chant, les couples changent et le danseur central cherche à prendre la partenaire de l’un des couples. L’homme qui se retrouve seul devient alors le danseur soliste.

Les instruments de la Guanajá sont la guitare, le tres, les bongos et les maracas. Ils accompagnent le chant :

Chant

Guanaja alante,
Guanaja atrás.
Este es el baile
de la Guanajá.

Guanaja adelante
Guanajo atrás.
Si no se apura
se va quedá.

Guanajo adelante
Guanaja atrás.
Este es el baile
de la Guanajá.

Coge tu pareja
para que bailes.
Si no lo coges
te quedarás.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *