Le Picapica

Le Picapica est une danse pratiquée par le bando azul lors des fiestas de los bandos rojo y azul. Elle fut réhabilitée en 2004 par le bando azul. Elle accompagne le chant suivant :

Chant

[Chœur]
Ay, ay, Marielena. Ay, ay, ay

[Soliste]
En el baile de Juanelo
regaron la picapica
Y las muchachas decían
mamá que cosa más rica

[Chœur]
Ay, ay, Marielena. Ay, ay, ay

[Soliste]
La orgullosa Maria Elena
no quiso bailar conmigo
por eso la picapica
le vino como castigo

[Chœur]
Ay, ay, Marielena. Ay, ay, ay

[Soliste]
Dicen que el viejo Juanillo
que es más serio que una tuza
por poco se despeluza
rascándose los tobillos

[Chœur]
Ay, ay, Marielena. Ay, ay, ay
Ráscate, ráscate Marielena
que tu rasquiña no me da pena.


Les couples dansent face à face, sans contact. Au début de la danse, les hommes font semblant de frapper leur partenaire avec une bouture de picapica. Les femmes se grattent alors à l’endroit où elles ont été piquées. Cependant, quand les hommes tombent leur plante par terre, c’est au tour des femmes frapper leur partenaire.

Le Picapica :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *