Le Pregón

Naissance du Pregón

Le Pregón cubano, chant coloré des vendeurs ambulants de rue qui permet de louer les qualités du produit proposé, est né dans les villes et villages à la fin du 19ème siècle. Cette forme musicale est très répandue en Amérique latine. À Cuba, le Pregón se présente sous des formes très variées, d’une extraordinaire créativité, tant pour la métrique que pour la strophe employée.

Miguel Barnet note que beaucoup de Pregones s’inspirent fortement des musiques rurales ou des genres populaires comme le Son ou la Guaracha. Les vendeurs-musiciens modifient simplement le texte de ces genres musicaux et les chantent comme des Pregones.

De même, Miguel Barnet indique que certains compositeurs de musiques populaires ou classiques ont aussi utilisé quelques vers issus des chants des vendeurs de rue pour créer le refrain de leur Son (Son-Pregón) ou de leur Guaracha (Guaracha-Pregón). L’appellation Pregón est généralement donnée à cette forme musicale. L’un des plus fameux exemple est « El manisero », Son-Pregón composé par Moisés Simons Rodríguez. D’abord enregistré par Rita Montaner en 1928 à Cuba, ce titre est exporté aux États-Unis par Don Azpiazú et Antonio Machín en 1930, lui offrant une popularité mondiale. Alors connu sous le titre « The peanut vendor », il sera interprété par de nombreux artistes américains comme Louis Armstrong (1930), Ernest Loring ‘Red’ Nichols (1930) ou The California Ramblers (1930). Stanley ‘Stan’ Newcomb Kenton en produit une version instrumentale en 1947 qui rencontre un grand succès.

Caractéristiques musicales

Selon Miguel Barnet, la structure musicale du Pregón inclut 2 caractéristiques principales :

  • la melissa, typique des Pregones des vendeurs de mangue. Cela désigne l’usage du falsetto (voix de tête) ;
  • l’appoggiatura, courant pour les vendeurs de cacahuètes, tamals… Cette appoggiature permet de terminer le Pregón.

Aujourd’hui, le Pregón original a disparu des rues mais reste un élément folklorique et ethnologique important. Dans la Salsa, le mot « pregón » désigne le chant et le verbe associé, « pregonar« , le fait de chanter ou d’improviser avec talent. Par conséquence, une section musicale pendant laquelle se répondent un chœur et un soliste est nommée Coro-Pregón, Coro-Guía ou Coro-Inspiración.

Quelques chants

El manisero

Maní...
Maní...
Si te quieres por el pico divertir,
cómete un cucuruchito de maní.
Qué calentito y rico está,
ya no se puede pedir más.
Ay, caserita, no me dejes ir
porque después te vas a arrepentir
y va a ser muy tarde ya.

Manisero se va...
Manisero se va...
Caserita no te acuestes a dormir
sin comerte un cucurucho de maní.

Cuando la calle sola está
casera de mi corazón,
el manisero entona su pregón
y si la niña escucha su cantar
llama desde su balcón:
Dame de tu maní...
Dame de tu maní...
que esta noche no voy a poder dormir
sin comerme un cucurucho de maní

Me voy...
Me voy...

Chant de vendeur de ticket de loterie

El que no tiene una vaca
no tiene a quien ordeñar,
con el billete es igual
el que no mete no saca.

Chant de balayeur

Escobas dobles.
Número de pita
deshollinadores
escobillones baratos,
paños y hules de mesa,
el escobero, el escobero,
me llaman a mí.

Chant de bijoutier

¡Joyero! Vaya relojes, cadenas
finas de oro y de plata
y sortijas de oro.
¡Vaya! No se lo pierda
a precio de costo,
se va el joyero.
Hoy no fío, mañana sí,
cómpreme usted mi joyas.

Chant de vendeur de fleurs

Vengo de España sembrando flores
de los jardines de Santander.
Lindas cubanas cómprenme flores
que yo baratas se las daré.
Las amarillitas pa'americanos.
Las rosaditas pa'l español.
Las coloradas pa'los cubanos
que son calientes del corazón.

Le Pregón :

  • "El manisero" (1928) de Moisés Simons - Son-Pregón
  • "Frutas del Caney" (1928) de Félix B. Cagnet - Pregón
  • "Rica pulpa" d'Eliseo Grenet - Pregón
  • "El botellero" de Gilberto Valdés - Pregón
  • "El carbonero" d'Iván Fernandez - Pregón
  • "El pregón de las flores" d'Ernesto Lecuona - Pregón
  • "Se va el dulcerito" de Rosendo Ruiz - Pregón
  • "El viandero" d'Enrique Muñoz - Pregón
  • "El churrero" de Rodrigo Prats - Pregón
  • "El dulcerito" de Rosendo Ruiz Suárez - Pregón
  • "El heladero" de Rodrigo Prats - Pregón
  • "Coco seco" de Miguel Matamoros - Pregón
  • "El tamalero" d'Eliseo Grenet - Pregón

Le Pregón :

Le Coro-Pregón :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *