Les Romances et Romancillos

Quelques données

Les Romances se définissent comme des narrations chantées qui emploient un nombre indéterminé de vers octosyllabiques (résultat de la division en 2 parties de vers hexamètres). Elles sont appelées Romancillos ou Romances breve quand les vers sont plus courts (entre 4 et 7 syllabes). Elles font référence à des situations ou des personnages dont l’existence peut remonter au Moyen Âge. Certaines Romances sont rassemblées dans des chansonniers dès le 15ème siècle approximativement. D’autres sont transmises par tradition orale. Il est courant de rencontrer des versions de Romances des 15ème et 16ème siècles avec des thèmes des siècles ultérieurs ou des groupements de Romances qui étaient à l’origine indépendantes.

Ces Romances arrivent à Cuba au travers de l’Espagne, même si certaines proviennent de France, dès les débuts de l’époque coloniale. On peut les classifier en fonction de leurs thèmes : religieuses, dédiées à des personnages historiques, relatives à des scènes ou des tragédies familiales (les plus nombreuses) et liées à des faits cocasses (les moins fréquentes). Sur l’île, la plupart des Romances sont employées comme chants pour enfants.

Répartition des Romances
Répartition des Romances

Les Romances commencèrent à disparaître à partir du premier quart du 20èmesiècle. Parmi les plus connues, on peut citer « Los tres albinos », « La pájara pinta », « Delgodina », « El juego de Isabel », « Una tarde de verano », « Mambrú » ou « Sube, sube Catalina ».

Structure des Romances

Les strophes des Romances contiennent en général 4 vers. Les pairs créent des rimes assonantes quand les impairs ne riment pas. La mélodie des Romances et des Romancillos est souvent composée de 2 phrases musicales, l’une dite antécédent et l’autre dite conséquent. Les plus anciennes mélodies ne comptaient qu’une seule phrase musicale répétée pour chaque vers.

Quelques Romances et Romancillos

El señor Don Gato

Estaba el señor Don Gato
en silla de oro sentado,
calzando medias de seda
y zapaticos calados...
cuando llegó la noticia,
que había de ser casado
con una gatica rubia
hija del gato dorado.
Era tanta la alegría
que subió a bailar al tejado,
tropezó con la veleta,
rodando vino hacia abajo.
Se partió siete costillas
y la puntica del rabo.
Todos dicen de una voz
¡Que grave está el señor Gato!
Las gatas se ponen de luto,
los gatos capotes pardos,
y los gaticos pequeños
lloraban desconsolados.
Los ratones de contento
se visten de colorado.
Ya lo llevan a enterrar
a la calle del pescado
a olor de las sardinas,
Don Gato ha resucitado.
Los ratones corren, corren,
detrás de ellos corre el gato.

Había tres niñas

Había tres niñas
bordando una bufanda
con agujas de oro
y dedal de plata.
Pasó un caballero
pidiendo posada:
si mi madre quiere
yo le dare entrada.
Pusieron en la mesa
y en el comedor
con cuchillos de oro
y con tenedor.
Subieron arriba
y pusieron la cama
con colchón de plumas
y sábanas bordadas.
A la medianoche,
el se levantó
de las tres hermanas
a Elena eligió.
La montó a caballo
y al campo se la llevó
y con su cuchillo
allí la mató.
A los siete años
por allí pasó:
¿Angelitos nuevos,
qué hacen allí?
Estamos cuidando a Elena
la que mataste aquí.

Les Romances et Romancillos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *