Le Yanvalu

Quelques données sur le Yanvalu

Le Yanvalu, Yan Valu, Yamvalu, Yanvalou, Yambalú, Jean Balu, Dan Balu ou plus rarement Vodú Kasé est un rythme joué durant les cérémonies et rituels pour divers Loas radás. Il est particulièrement associé au dieu-serpent dahoméen Dan dont le symbole est l’arc-en-ciel, plus souvent appelé Damballah en Amérique. On dit que le mot « yanvalu » vient de « ni avalu » qui signifie « supplication » ou « rendre hommage » en langue fon.

Certains lient également ce rythme à une danse appelée « danse de l’embryon » qui représente la naissance car les danseurs focalisent leurs mouvements autour du ventre et du pelvis. Cette danse est censée enrichir sexuellement, surtout les femmes. Cette célébration de la puissance féminine, ainsi que de sa beauté, explique que l’on joue aussi le Yanvalu pour Ayida-Wedo ou Erzulie, déesses de l’amour et de la femme.

Des références indiquent que le Yanvalu peut aussi être employé en l’honneur d’Agoué ou d’Ogún.

À Cuba, dans l’Oriente, le Yanvalu est joué en début de cérémonie pour « payer tribut » aux Loas, notamment pour Papa Legba. Comme il autorise la communication avec les autres Loas, permettant ainsi la tenue de la cérémonie, cet esprit est toujours célébré en premier. Ceci explique que le Yanvalu est le premier rythme joué de la cérémonie.

Le rythme

Le Yanvalu est un rythme en 6/8 joué avec un tempo lent à modéré.

Les chants

Chant pour Papa Legba, proposé par Rafael 'Manolo el Duque' Cisnero Lescay (Cutumba) et transcrit par Daniel Mirabeau

Rezo :

[Soliste]
Cabalie unsuayo
Cabalue ya luensae
Abolunte ea
Sabalue ya luensae
Abolunte ea e

[Chœur]
Vodu loa
[Soliste]
E cabalie
[Chœur]
Vodu loa
[Soliste]
E
[Chœur]
Cabalie unsuayo
Cabalue ya luensae
Abolunte ea

[Soliste]
E
[Chœur]
Vodu loa
[Soliste]
E cabalie
[Chœur]
Vodu loa

Avec accompagnement :

[Soliste]
A Leba quento
Leba quento
Se mwen vodue gade mapoteye
Leba quento

[Chœur]
A Leba quento
Leba quento
Se mwen vodue gade mapoteye
Leba quento

[Soliste]
Ugüe !
Capa ratre la ma tu ne ma sole loa yo

[Chœur]
A tibo Leba lubri barre pu mue
Papa Leba lubri barre pu mue
Lubri barre pu mue capa ratre

Chant proposé par Rafael 'Manolo el Duque' Cisnero Lescay (Cutumba) et transcrit par Daniel Mirabeau

Rezo :

A tibo leba
E lepoya
Pomalegui
Tu saqui pa boa
Se pua tiglo

O o manoble manoble
O manoble tibo leba iboleba yeme clie

Ago le guemble ago e
Tu saqui pa boa
Se pua tiglo

Avec rythme :

Leba e
Leba uo
Paleba pote
Macusa nandlo

Paleba mando pradon
Parfel seremoni loa
Paleba mando pradon
Parfel seremoni loa

Leba e
Leba salue
Vodu salue
Salue sanfayo
Vodu leba e
Salue sanfayo
Loa salue

A leba macheto
Ote obuque
Mapoteo
Mapoteo papa leba
Mapoteo
Mapoteo mini saca
Mapoteo
Ote obuque
A leba mapoteo

A leba macheto
Ote obuque
Mapoteo
Mapoteo papa leba
Mapoteo
Mapoteo mini saca
Mapoteo
Sugüe obuque
A leba pompote o nandomue

Le disque Ritmos Cubafricanos (volume 1) interprété par le Ballet Folklórico Cutumba contient un morceau de Yanvalu.

Le Yanvalu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *