La María Pingoya

Quelques données sur la María Pingoya

La María Pingoya ou María Pingolla est une danse inspirée d'une habitante du village de Condado, petit village de la Valle de los Ingenios, dans les années 1910 et 1920. Cette noire d'origine Congo, aux formes généreuses, attirait tous les regards ; en plus de sa grande beauté, elle aimait porter des habits aux couleurs vives. Elle ne manquait aucune fêtes et dansait jusqu'au bout de la nuit. Son mari, quant à lui, était un gallego (immigré blanc d'origine espagnole). Petit et menu, mal habillé, il était très jaloux. Sa soirée se terminait régulièrement par une dispute avec un homme qui aurait soit dansé avec sa femme soit l'aurait trop regardée.

À sa mort en 1936, elle inspira une danse aux influences de Sucu-Sucu et de Pol-ká, accompagnée d'un Montuno.

Les chants

La danse

Un danseur imite le mari de María Pingoya. Il danse avec une poupée noire aux formes exagérément rembourrées. Le Ballet Folklórico de Trinidad a repris cette danse pour ne pas qu'elle tombe dans l'oubli.

La María Pingoya :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.