Le Boléro

Le Boléro cubain

Le pas de base du Boléro ressemble à celui du Son mais la position de danse, fermée, est bien plus intime. Le rythme lent voire très lent de la musique permet au couple de danse de manière rapprochée. Il peut être dansé a tiempo comme plus souvent a contratiempo.

Les pas du Boléro sont simples et les partenaires ne se déplacent que très peu pour mieux profiter du moment partagé, pour laisser place au romantisme et aux sentiments. Les pieds glissent et ne sont jamais décollés du sol. Le mouvement des hanches est bien marqué.

Une danse de salon

Le Boléro a été repris dans le cadre des danses de salon mais, comme souvent, les danses ont été profondément modifiées et les appellations ont été complètement mélangées.

Il fut d’une part ramené de Cuba à Londres par le professeur de danse Monsieur Pierre. Il a donc été adapté aux « règles » des danses de salon. Ce Boléro européen porte le nom de Rumba-Boléro (il faut noter ici qu’il n’y a aucun lien avec la Rumba cubaine). Les pas sont très stylisés, les déhanchés prononcés et les mouvements de main travaillés. La danse est animée autour du thème de la séparation et de la retrouvaille du couple.

D’autre part, le Boléro fut enseigné dans les écoles de danse américaines et intégré dans le répertoire des danses latines. Il est appelé American Bolero.

Dans ces 2 interprétations, la sensualité de la danse a été conservée mais l’intimité et la sobriété du Boléro cubain ont totalement été perdues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *