Le Chivo Capón

Le Chivo Capón est une danse typique de la municipalité de Majibacoa (en particulier de la ville de Las Tunas), de la province d’Holguín (Banes, Rafael Freyre, Cueto, Cacocum ou Gibara) ou de celle de Granma (localités de Cauto ou Jiguaní). Pratiquée dans la première moitié du 20ème siècle, cette danse possède un caractère festif. Certains datent sa création à 1868.

La danse, qui ne suit pas de chorégraphie prédéfinie, imite le jeu amoureux entre le bouc et la chèvre. Plusieurs danseuses forment un cercle autour d’un danseur qui incline la tête, renifle, frotte le sol avec son pied, simule la barbiche de l’animal, bêle et tente de chevaucher une danseuse. Parfois, ce sont 2 hommes qui sont placés au centre, ils font semblant de se donner des coups de cornes et de se disputer une chèvre. Les danseuses fuient en le bouc. Parfois, des accessoires comme une queue ou une barbiche de bouc sont utilisés.

Les instruments qui accompagnent le Chivo Capón sont le tres, la marímbula, les bongos ou les maracas. La chanson est composée d’une alternance entre un refrain et l’improvisation d’un des chanteurs sur le modèle du Son Montuno. Le refrain est le suivant :

Chant

El chivo capón
de La Habana vino.
¿Quién lo capó?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *